D’après le 2017 B2B Content Marketing Trends—North America report du CMI et de MarketingProfs, 85% des marketers B2B citent la création de contenu de haute qualité comme facteur contribuant à la croissance du succès ces dernières années. Il existe plusieurs raisons de faire un audit de contenu mais en voici les deux principales :

  1. Améliorez votre contenu pour améliorer votre marque. Au Content Marketing World de cette année, le message du fondateur de l’institut du Content Marketing Joe Pulizzi était simple : “If you’re not all in with your content marketing program, you should stop.” (si vous n’êtes pas tous impliqués dans votre programme de marketing de contenu, vous devriez arrêter). Un audit de contenu est une façon de mettre en avant ce que votre équipe a déjà produit. Même les meilleurs blogs et publications ont des imperfections.
  2. Gagnez du temps. Cela prend à peu près une journée de finir les phases 1 et 2 afin de découvrir plusieurs opportunités. Ce temps est bien dépensé mais du temps bonus est aussi disponible pour améliorer votre ROI.

Dans cet article, je partage un processus en trois phases pour conduire un audit de contenu avancé. Chaque étape comporte des items actionnables pour améliorer votre SEO et vous aider à atteindre les objectifs de contenu que vous et votre équipe marketing avez mis en place.

Concentrons-nous sur la première phase d’audit de contenu afin d’améliorer votre présence search naturelle.

1. Rassemblez les données

1. Crawl du site.

Pour avoir une liste de toutes vos pages et les informations SEO associées à chaque, utilisez une solution pour crawler votre contenu. Screaming Frog’s SEO Spider fonctionne très bien pour cela. Il génère rapidement des données de crawl (en incluant les titres, meta, en-têtes, etc) pour chaque page de votre site. La version payante vaut le prix si votre site fait plus de 500 pages. Le crawler SEO et analyseur de logs OnCrawl permet également d’accéder à l’ensemble des URLs et performances SEO on-site de votre site avec des tarifs accessibles et variant en fonction de votre nombre d’URLs à analyser.

 

image 1

 

Une fois le crawl complet, exportez vos données pour toutes les pages HTML (situées dans le coin en haut à gauche dans le menu déroulant “Filter”) sous forme de tableur.

Dans le tableur, gardez les pages de votre site aussi organisées que possible :

  • Commencez par triez la colonne URL de A à Z ;
  • Insérez ensuite une nouvelle colonne ‘ID contenu’ dans laquelle vous donnerez à chacune de vos URLs un identifiant unique, en commençant par ‘A1’, ‘A2’ pour l’URL suivante et ainsi de suite jusqu’à ‘A99’ ;
  • Allez ensuite de ‘B1’ à ‘B99’, Cs, Ds, etc jusqu’à ce que toutes vos URLs soient comptabilisées.

Les identifiants de contenu sont également ce que nous utiliserons pour cartographier le contenu, les mots-clés et les catégories dans la phase d’analyse.

2. Backlinks

Les liens entrants sont un indicateur important de la valeur d’un contenu sur votre site. De plus, nous souhaitons incorporer ce composant à notre audit. Entrez le domaine dans le Majestic Site Explorer et exportez les backlinks externes vers un nouvel onglet de votre document de travail.

 

image 2

 

Ensuite, ajoutez une colonne ‘Domaines référents’ au tableur principal à côté des URLs :

  • Ajoutez le nombre de domaines référents par URL dans le tableau d’identifiants de contenu en utilisant la formule suivante (le ‘H:H’ est votre colonne de domaines référents et le ‘C’ votre URL) : =SUMPRODUCT(COUNTIF(‘domaines référents par onglet URL’!$H$2:$H$673,C5)

Votre tableau avec identifiants de contenu et domaines référents devrait ressembler à ça :

 

image 3

 

Si vous mesurez vos objectifs de contenu marketing dans Google Analytics ou autre, vous souhaiterez également pousser et intégrer un abonnement à newsletter par URL dans ce tableur de la même manière. La même chose prévaut pour les pages uniques vues par mois par URL. Tout comme les partages sociaux si vous pouvez les obtenir.

3. Onglets additionnels

En dernière étape, créez quatre onglets supplémentaires dans votre document Excel pour plus de récolte de données ; nous les ajouterons dans la prochaine section.

  1. A garder & mettre à jour. Cette partie est pour le contenu de très bonne qualité qui peut être amélioré.
  2. Combinez. Cette partie est pour le contenu mauvais ou qui ne correspond pas à une catégorie prioritaire et qui sera éventuellement redirigé en 301 vers une URL supérieure du site.
  3. Mots-clés. C’est là que vous ajouterez les mots-clés prioritaires que vous ciblez.
  4. Catégories. C’est là que ajouterez vos catégories prioritaires et où la plupart/tout votre contenu appartient.

2. Analysez

C’est là que la partie amusante commence. En commençant en haut de la liste avec avec l’identifiant de contenu ‘A1’, prenez une minute ou deux pour évaluer chaque contenu d’URL sur la page et métrique associée sur le tableur avec les loupes suivantes :

  • loupe SEO : est-ce que ce post / page est optimisé ? Quel est la popularité de lien ? Évaluez les composants SEO – si vous découvrez qu’il y a des améliorations possibles, soulignez et documentez les détails dans une colonne ‘Notes’.
  • Loupe contenu : est-ce du contenu utile pour votre audience ? Est ce que l’article / la page génère du trafic intemporel, des abonnés, leads ou d’autres objectifs business ? Est-ce que cet article / page respecte une priorité de mot-clé et une catégorie ? Notez les découvertes.

Une fois la première URL évaluée :

  1. Ajoutez la rangée de données (en incluant les notes) à l’onglet ‘A garder & mettre à jour’ si c’est un onglet à garder ou à combiner et si il n’a pas un impact positif. C’est à évaluer en fonction de votre business et de votre sentiment au regard des goût de votre audience.
  2. Ajoutez les identifiants de contenu des URLs à tous les mots-clés correspondants sur l’onglet mot-clé.
  3. Ajoutez les identifiants de contenu des URLs correspondant à la catégorie sur l’onglet catégories.

Passons ensuite au prochain identifiant de contenu avec le processus d’évaluation. Au fur et à mesure de votre progression, plusieurs infos vont ressortir :

  1. Vous allez commencer à voir quel contenu a de bonnes performances et ceux qui ne sont pas bons. Prenez des notes sur n’importe quel thème à cette étape. Par exemple, le contenu à propos d’un petit nombre de sujet peut, en moyenne, générer plus de trafic, d’abonnements et de liens que d’autres.
  2. Vous allez commencer à voir l’inventaire et les écarts de contenu avec des mots-clés ciblés (en incluant n’importe quelle cannibalisation de mot-clés):
    image 4
  3. Vous verrez également l’inventaire et les écarts de contenu avec des catégories :

image 5

 

Après avoir évalué chaque page, vous verrez davantage d’opportunités, d’amélioration de votre SEO et de vos efforts en marketing de contenu que vous aviez initialement anticipé.

Félicitation ! C’est maintenant l’heure d’agir sur les découvertes et opportunités. Cela nous mène à la phase cruciale de l’audit de contenu.

3. Passez à l’action

A ce point là vous avez passé une bonne partie du temps à travailler essentiellement sur la création de plus de travail à réaliser mais heureusement vous avez identifié plusieurs bonnes opportunités d’amélioration.

Voici les étapes pour chaque onglets additionnels que vous avez créé et pour lesquels vous avez ajouté des infos :

1. À garder & Mettre à jour
  1. Réalisez toutes les améliorations SEO identifiées. Cela peut inclure aussi bien un composant manquant dans la balise titre d’un mot-clé et la mise à jour de l’URL pour améliorer la balise alt d’une image.
  2. Rendez le contenu plus utile. Par exemple, vous pourriez ajouter un article pour être plus robuste si une personne a commenté en demandant une précision.
  3. Insérez de nouveaux liens que les lecteurs trouveront utiles. Cela pourrait être :
  4. Réalisez les améliorations image / vidéo pour améliorer l’aspect et la mise en page.
2. Combinez
  1. Ajoutez une colonne pour l’adresse de redirections 301.
  2. Entrez les parties de contenu les plus idéales que vous allez garder pour y rediriger les parties associées (cela pourrait être simple puisque vous venez d’évaluer la collection entière).
    image 6
  3. Une fois fini, prenez un autre membre de votre équipe marketing, quelqu’un qui est familier avec le contenu de votre entreprise. Évaluez votre travail afin que vous ne soyez pas en train de rediriger de façon permanente un article / une page qui ne devrait pas pour certaines raisons qui n’étaient pas évidentes.
  4. Implémentez les redirections permanentes.
  5. Priorisez les mots-clés et catégories.

Utilisez cette info pour informer que la stratégie de contenu mise à jour de votre entreprise évolue en :

  • documentant ce qui a bien marché (ou pas) pour l’entreprise ;
  • identifiant là où les écarts et opportunités de contenu sont.

Un audit de contenu est une corvée dans un projet mais c’est une façon efficace d’améliorer votre SEO et votre marketing de contenu et conduire des résultats pour les objectifs business de contenu de votre entreprise.

 

À propos de l’auteur: Ethan DeYoung est le Directeur Stratégie Marketing de ClearVoice, un logiciel de marketing de contenu et une place de marché connectant les équipes pour plus d’efficacité. Connectez vous avec lui sur LinkedIn.

Save

Save

Save

Save

Save

Save


THANK YOU!
If you have any questions in the meantime, please contact help@majestic.com
You have successfully registered for a Majestic Demo. A Customer Advisor will contact you shortly to schedule a suitable time to connect.