Les applications mobiles sont aujourd’hui l’un des segments les plus compétitifs du marché en ligne. Nous adorons nos applications et nos appareils mobiles ont en moyenne 30 applications. Mais nous avons tendance à utiliser les mêmes applications jour après jour.

Selon des données récentes publiées par AppBrain le 8 novembre 2017, il y aurait 3,5 millions d’applications mobiles sur Google Play, dont la plupart sont gratuites.

Le dernier rapport publié par App Annie (Global App Downloads & Consumer Spend Hit Record Levels: Q3 2017) montre une augmentation constante pour les 2 stores les plus importants en termes de téléchargements et de temps passé sur les applications comme le montre l’image suivante

Fig. 1 App Annie Q3 2017

Il y a donc une forte demande, ce qui correspond à une offre importante.

Ceux qui investissent dans des applications mobiles bien conçues, constamment mises à jour, savent qu’elles peuvent devenir un formidable outil marketing capable de restituer aux utilisateurs des informations stratégiques.

Compte tenu des chiffres et du niveau extrêmement élevé de la concurrence, comment une application peut-elle être visible sur le store et en même temps dans les moteurs de recherche ?

La “science” qui répond à ces besoins et étudie la mise en place organique des applications dans les magasins est appelée ASO ; acronyme d’App Store Optimisation.

ASO a de nombreux points de contact avec le référencement traditionnel et ceux d’entre vous qui traitent avec l’optimisation des moteurs de recherche n’auront aucune difficulté à identifier et à opérer dans ce domaine.

Les points de contact entre le SEO et l’ASO

Tout comme pour le référencement, nous connaissons le raisonnement en termes de facteurs on-page et off-page.

Si nous nous référons à la page de l’application, elle est similaire à une page web contenant toutes les informations pertinentes de l’application. Parce que nous ne pouvons pas optimiser le code de ces pages à notre goût, nous pouvons tirer parti de tous les champs disponibles pour fournir des informations pertinentes aux fins de l’ASO.

D’une manière générale, on peut dire que les facteurs les plus importants (avec quelques différences entre l’Apple Store et Google Play) sont :

  • on-page ; le nom de la catégorie (le titre qui devient la balise title et le h1), une description, un mot-clé, une capture d’écran, un icône, des avis, etc.
  • off–page ; les téléchargements, l’usage actuel après une mise à jour, les backlinks, etc.
Fig.2 – Google Play – Amazon Shopping

Si nous devions trouver une règle commune applicable aux deux stores, il serait nécessaire d’éviter tout type de bourrage de mot-clé qui est une règle de longue date et l’exigence aussi pour le SEO. Les deux stores exigent que les utilisateurs créent des descriptions complètes utiles et évitent la répétition de mots-clés.

D’une manière générale, le bon sens et la logique devraient guider votre stratégie en ligne, qui à son tour exige de l’expérience et des connaissances.

Le backinling avec ASO*

J’utilise de façon intentionnelle le *

Il n’ y a pas de manuel qui assure une meilleure position et un meilleur placement des produits organiques dans les stores, et il n’y a pas d’étude capable de le démontrer.

Cependant, une fois de plus, il faut laisser la logique et le bon sens nous guider dans ce dossier.

Si nous concentrons notre attention sur la définition exacte du mot lien qui est “connexion”, il est plus facile de comprendre pourquoi ces objets sont si importants et au-delà de leur validité pour le référencement.

Une telle connexion permet aux utilisateurs de découvrir des contenus intéressants dans n’importe quel domaine d’intérêt.

Ainsi, si nous naviguons sur le web à partir d’un PC et lisons un forum, un blog, ou tout autre média social, nous serons attirés par un lien, surtout si le lien est contextuel et correspond à notre recherche (recherche sous-jacente).

Si nous devions trouver la même application à partir d’un smartphone, nous la téléchargerions certainement après avoir lu les critiques ou peut-être en la téléchargeant directement parce que nous nous rappelons avoir lu “de bonnes choses” à ce sujet.

Les téléchargements sont une partie importante d’ASO, tout comme les critiques. Les critiques ne viennent qu’après les téléchargements et les téléchargements ne se produisent qu’une fois que l’application a été (en quelque sorte) trouvée.

C’est la raison pour laquelle l’analyse des backlinks des pages d’applications mobiles est importante pour ceux qui sont intéressés par la création d’une application avec un potentiel viral et souhaitant analyser les applications de leurs concurrents.

Il y a deux aspects importants pour qu’une application devienne virale, même sans backlinks :

  1. l’application doit être originale mais aussi utile pour satisfaire des besoins spécifiques ;
  2. vous devez être prêt à investir du temps et de l’argent dans la mise à jour constante de l’application.

Le premier aspect exige une analyse de la cible et des besoins/exigences connexes. Créer une nouvelle application parce que “j’ai une idée géniale” ou parce que “mes concurrents en ont une” n’est pas une bonne idée.

Le second aspect est de garder l’application en vie avec des mises à jour, des réponses aux critiques, de maintenir le site web/blog de l’application à jour et d’utiliser des techniques de marketing hors ligne.

Mettons tout cela ensemble dans un exemple pour que nous puissions comprendre l’analyse de backlink.

Exemple

Examinons nos concurrents qui ont créé une application pour accorder une guitare. Cette requête est suggérée par Google dans Google Play comme on peut le voir dans l’image suivante (Fig. 3 – Suggestion Google Play)

(Fig. 3 – Suggestion Google Play)

Dans notre analyse, considérons le premier résultat et comparons-le à l’un des derniers. Tout d’abord, il y a une différence significative dans le nombre de téléchargements. Il y a 2 éléments supplémentaires :

  • la description : celle de la première application est très longue ;
  • la mise à jour : la première application a été mise à jour récemment, l’autre en 2015.

Nous devons maintenant nous concentrer sur les autres facteurs off-page.

Utilisons certaines des fonctionnalités Majestic pour comprendre comme la visibilité en ligne de l’application a été géré. Nous analyserons en particulier :

  • les backlinks ;
  • la catégorie ;
  • l’ancre de texte.

L’outil Link Profile Fight offre des aperçus immédiats liés au nombre de backlinks par application et la différence est évidente comme on peut le voir dans l’image (Fig. 4 – Outil Link Profile Fight – Majestic).

(Fig. 4 – Outil Link Profile Fight – Majestic)

La première application mobile présentée par le store est celle que Majestic présente comme celle qui a le plus grand nombre de backlinks et de TLDs, et elle est aussi la première dans les résultats organiques.

A ce stade, il est intéressant d’enquêter sur les catégories.

Comme mentionné au début de cet article, un lien est une occasion importante d’établir une relation avec une page, que ce soit en NOFOLLOW ou en DOFOLLOW.

La valeur est directement liée aux utilisateurs.

Dans ce cas aussi, avec l’insertion d’un lien dans la catégorie corrélée la plus appropriée, par exemple la musique, il est beaucoup plus probable que je trouverai des utilisateurs disposés à télécharger et de le consulter.

Si nous filtrons la catégorie Musique, nous verrons que la première application a beaucoup de backlinks dans cette catégorie, alors que la seconde aucune.

Fig.5 – Catégorie – Majestic – Application positionnée en première position dans le store et la recherche

L’image est claire : ajoutons maintenant les informations du texte d’ancrage à notre analyse.

Par exemple, si nous découvrons une quantité significative de texte d’ancrage contenant le mot-clé, nous sommes très probablement en présence d’efforts de référencement (optimisation professionnelle).

C’est la même chose si nous trouvons dans le texte d’ancrage la marque ou le nom.

Deux clarifications

Il y a deux autres considérations pour comprendre ce type d’analyse.

1- J’ai volontairement évité les noms d’applications mobiles parce que de simples citations peuvent peser et influencer la visibilité en ligne. Nous devons être prudents, ce qui est vrai aujourd’hui ne pourrait pas être vrai demain.

Un autre critère pris en compte dans ASO est le nombre de téléchargements récents depuis la publication de l’application.

Par conséquent, si une application a été publiée (et boostée avec Adwords) et capable de déclencher un nombre significatif de téléchargements en peu de temps et qu’elle était une application avec un grand potentiel pour devenir un top 10, les résultats pourraient changer.

2-Ce n’est là qu’un des modes, le plus simple et le plus immédiat pour effectuer ce type d’analyse. Si nous utilisons d’autres fonctionnalités de Majestic et des outils d’optimisation on-site, il est possible de créer des documents détaillés similaires aux audits SEO pour un site web ou d’élaborer des analyses compétitives qui nécessitent un nombre considérable d’heures de travail.

En conclusion

Si nous considérons les pages d’application comme s’il s’agissait de pages d’atterrissage de notre site web, nous gagnerions des idées importantes à exploiter pour augmenter les conversions et améliorer nos efforts de marketing en ligne qui, en fin de compte, aident notre marque.


Les derniers articles par Mariachiara Marsella (tout voir)

THANK YOU!
If you have any questions in the meantime, please contact help@majestic.com
You have successfully registered for a Majestic Demo. A Customer Advisor will contact you shortly to schedule a suitable time to connect.