Votre concurrent vient donc d’obtenir une couverture médiatique exceptionnelle qui inclut même des backlinks éditoriaux de valeur. Ça ne vous rend pas fou que le journaliste ait écrit sur eux, et pas sur vous ?

Eh bien, ne vous fâchez pas, vengez-vous en utilisant Majestic pour tirer profit du succès de vos concurrents. Nous vous montrerons, étape par étape, comment leur couverture peut vous aider à découvrir des dizaines d’opportunités médiatiques dont vous pouvez profiter immédiatement.

Prenez cet article, American Beers with Pungent Whiff Of Place dans le New York Times. Il s’agit d’un article détaillé de 1400 mots, typique de ceux qui apparaissent dans la presse de qualité. Il contient des articles et des liens éditoriaux vers un total de 9 brasseries aux États-Unis.

 

Le journaliste qui a écrit l’article, Daniel Fromson, a fait beaucoup de travail sur le sujet ; non seulement il a trouvé 9 brasseries autour d’une commune, mais il a interviewé les propriétaires et construit un récit cohérent autour de leurs réponses.

Il a choisi des histoires qui, selon lui, intéresseront ses lecteurs et les a racontées d’une manière attrayante.

De telles histoires sont une mine d’or pour n’importe quel constructeur de lien, SEO ou marketeux digital [tweeter]. Dans ce post, je vais vous montrer la grande valeur que vous pouvez obtenir en analysant cet article avec les outils Majestic.

Je vais vous montrer étape par étape ce qu’il faut faire. Cette approche des articles est pertinente et utile, peu importe le secteur dans laquelle vous travaillez.

Voici ce que je vais couvrir dans cet article :

1. Trouvez des concurrents connaissant bien les médias et récoltez leurs contacts.
2. Apprenez ce que les journalistes recherchent.
3. Recueillez les noms des journalistes que vous connaissez déjà et qui s’intéresseront à vous.
4. Identifiez les liens vers les principaux articles des médias et ajoutez-les à vos listes.
5. Creusez dans le Clique Hunter pour encore plus d’opportunités médiatiques.
6. Automatisez le suivi par la mise en place de campagnes.
7. Comment extraire des idées d’articles de qualité.

(Dans ce billet, j’utiliserai le Site Explorer, le Bulk Backlinks, les filtres Topics, le Clique Hunter et Campaigns).

1. Trouver des concurrents qui connaissent bien les médias et récoltez leurs contacts.

Les entreprises qui apparaissent dans les principaux articles des médias sont susceptibles d’être au fait des médias. Cela signifie inévitablement qu’ils auront été couverts dans beaucoup plus de médias. Majestic peut vous emmener directement à ces couvertures supplémentaires, vous permettre de “récolter” les détails des journalistes derrière eux et les ajouter à vos propres listes de médias. Voici comment :

Recueillez tous les domaines racine des entreprises figurant dans l’article et collez-les dans Bulk Backlinks, en classant les résultats par le nombre de domaines de référence.

Voici les résultats :

L’hypothèse selon laquelle les entreprises connaissent bien les médias est confirmée par le score élevé du sujet d’actualité au centre de la capture d’écran.

Maintenant, je peux cliquer sur le symbole de la roue dentée à gauche de n’importe quel nom de domaine pour l’explorer plus en détail. Dans ce cas, j’ai choisi Jester King Brewery : un menu s’ouvre et je clique sur “Topics” pour aller directement sur le Site Explorer, et plus précisément sur l’onglet Topics :

 

L’onglet Topics est la clé pour trouver d’autres nouvelles mettant en vedette Jester King.

Ensuite, j’ajoute “news” au filtre et tous les sujets qui figurent dans les résultats seront liés à “news”

Je peux ensuite cliquer sur les liens sous “Linked from Referring domains” et les détails de l’article apparaissent comme dans celui-ci du magazine SeriousEats.com :

Je clique et je peux me rendre directement sur la page :

Continuons de regarder d’autres exemples, comme un du NYTimes.com :

Cette technique de filtrage permet également d’explorer les concurrents. Comme cette histoire sur MaineToday.com :

En cliquant, vous pouvez voir une histoire bien tournée d’Oxbowbeer.com où une exposition de “Beer Label Artists” a été organisé. Peut-être une initiative de création de liens qui pourrait vous inspirer à faire quelque chose de similaire !

Grâce à cette approche, chaque initiative de création de liens ou reportage peut vous inspirer mais vous pouvez également trouver les journalistes et les points d’ancrages où vous pouvez faire vos propres discours.

2. Apprenez ce que les journalistes recherchent

La première chose que vous devriez rechercher est ce qui rend un article digne d’intérêt. Il n’y a pas d’outil pour cette étape, mais il est essentiel de comprendre ce qui est digne d’intérêt si vous voulez réussir dans le domaine des relations publiques numériques : en lisant attentivement l’article, vous comprendrez ce que le journaliste a pensé être digne d’intérêt au sujet de chacune des brasseries en vedette.

Et par “lecture”, je ne veux pas dire “écrémage”. Prenez votre temps, lisez l’article plusieurs fois. Idéalement, ayez un carnet en main et notez les pensées, les citations ou les détails intéressants de l’article.

Ce travail lent et méthodique vous donnera un aperçu de ce qui distingue l’histoire : c’est ce que les journalistes recherchent lorsqu’ils parcourent les communiqués de presse ou les interviews.

Une fois que vous savez ce que les journalistes recherchent, vous êtes bien placé pour le fournir.

Prenons quelques exemples d’histoires que Fromson a incluses dans son article.

Les journalistes souhaitent des descriptions vivantes pour donner vie à leur article. Dans cette citation de Jeffrey Stuffings de la Jester King Brewery, la vue et le son sont utilisés à grand effet ; “tellement de vapeur que vous ne pourriez pas me voir” et “Une manière froide de craquer et gémir”.

Les journalistes s’intéressent beaucoup plus à ces descriptions vivantes qu’aux affirmations ennuyeuses qui prétendent être “la première brasserie de l’état de xxx”.

Et voici une merveilleuse citation de Levi Funk de la Funk Factory Geuzeria, “C’est toujours magique à chaque fois que ces barriques commencent à fermenter”.

Le journaliste a probablement interviewé beaucoup plus de brasseries que les neuf brasseries qu’il a présentées dans l’article. Utiliser un langage coloré comme celui-ci lorsque vous faites une présentation à un journaliste pourrait faire toute la différence entre le fait d’être mis en vedette ou non !

Une autre façon pour le journaliste de se souvenir est de raconter une anecdote simple.

Dans cette citation, Rob Tod d’Allagash Brewing raconte comment sa société a déposé le mot “coolship” et a ensuite décidé d’arrêter de faire respecter leurs droits de marque parce qu’un grand nombre de brasseurs l’utilisaient.

Ce sont des anecdotes inhabituelles comme celle-ci qui font penser au journaliste : “Wow, c’est une super citation, je dois juste tourner autour de ça pour l’histoire”.

Les citations sont souvent utilisées pour terminer un article. Le New York Times a commencé par une citation de Jeffrey Stuffings : le journaliste aime finir par une autre citation de la personne qu’il a utilisée au début de l’article.

Essayez donc de créer un cadre social qui pourrait fournir une pensée finale pour terminer l’article. “Après la visite, M. Stuffings s’est assis à une table de pique-nique à l’extérieur… et s’est demandé comment il s’était entiché de leur élégance (de la bière), de leur texture, de la légèreté de leur mousse”.

C’est une merveilleuse utilisation des mots et cela a certainement récompensé la brasserie Jester King.

Si vous parcourez simplement l’article, vous ne parviendrez pas à repérer ces citations cruciales ! Prenez le temps de chercher ces pierres précieuses. Elles seront probablement présentes dans toutes les nouvelles que vous lirez : apprenez d’elles, adaptez-les à votre propre secteur et les journalistes et les écrivains commenceront bientôt à s’en rendre compte.

3. Recueillez les noms des journalistes que vous connaissez déjà et qui s’intéresseront à vous.

La plupart des sites de médias en ligne ont maintenant une page pour chaque journaliste qui écrit régulièrement pour eux. Visitez ces pages et vous serez en mesure de voir tous les articles que le journaliste a écrit précédemment, vous verrez probablement leur pseudo twitter et parfois même leur adresse e-mail.

C’est une technique maligne pour approcher les journalistes à l’avenir. Vous apprendrez rapidement ce qu’ils écrivent, leur style d’écriture et leur point de vue.

Intégrez ces idées dans vos présentations et vos chances de succès seront beaucoup plus élevées.

Malheureusement, le New York Times ne publie pas les pages de profil de chaque journaliste qui écrit pour eux. Mais il y a une alternative facile. Vous pouvez faire une recherche de site sur Google en utilisant le nom du journaliste ; dans ce cas, Daniel Fromson, comme ceci :

 

Vous pouvez voir que selon Google, il y a 58 articles où le nom de Fromson est apparu – c’est plus qu’assez d’articles pour mieux le connaître !

Et bien sûr, il est facile de faire une recherche sur Twitter et cela peut s’avérer utile pour le contacter. Voici son profil :

Mais il y a plus que ce que je peux obtenir de cette recherche NYTimes.com sur Google.

En parcourant les résultats, je découvre cette page, spécialisée dans la bière :

En visitant cette page, nous obtenons des articles de tout un tas de journalistes qui ont écrit sur la bière dans le NYTimes.com au cours des dernières semaines et des derniers mois. C’est plus de cibles potentielles à approcher !

 

Le New York Times énumère 10 journalistes qui ont écrit sur la bière pour eux au cours des 5 dernières semaines.

Cliquez sur leur nom et vous verrez l’article qu’ils ont écrit. Ensuite, jetez un coup d’œil à leur profil Twitter :

Vous pouvez voir que Joshua M. Bernstein a un grand sens de l’amusement :

“J’écris des histoires. Et je bois de la bière. Pas toujours dans cet ordre.”

Maintenant que vous utilisez Majestic pour systématiquement construire votre liste d’auteurs de bière sur NYTimes.com, voilà ce qu’il faut faire :

  • Recherchez chacun des noms sur Twitter.
  • Saisissez les URL de leurs pages Twitter. Vous devez saisir l’URL et non leur Twitter handle.
  • Entrez toutes ces URLs dans le Bulk Backlinks et triez sur le nombre de domaines de référence.

Les résultats vous montrent l’influence de chaque journaliste :

Avec un peu de travail, j’ai dressé un classement de 10 journalistes qui écrivent régulièrement sur la bière en utilisant un seul article de qualité comme point de départ.

Imaginez les listes que je pourrais construire avec Majestic si je répétais ce processus avec d’autres articles de qualité sur les brasseries ou la bière artisanale ?

Voici la recherche que je ferais sur Google News si je voulais creuser plus profondément dans le marché de la bière artisanale :

J’ai donc dans un premier temps recherché “bière artisanale” sur Google News afin de trouver des nouvelles importantes.

Ensuite, j’ai utilisé “Tools” sur Google pour limiter la recherche uniquement aux nouvelles qui ont été publiées le mois dernier. Plus un article est récent, plus il y a de chances d’établir un lien réel avec le journaliste qui l’a écrit.

Faites de même dans votre propre secteur d’activité et vous dresserez rapidement une liste de journalistes potentiels.

Mais n’oubliez pas, vous devez leur donner quelque chose digne d’être publié ☺

4. Identifiez qui pointe vers les principaux articles de média et ajoutez-les à vos listes.

Les journalistes et les blogueurs citent souvent des articles intéressants ou importants écrits par d’autres personnes. Par conséquent, en vérifiant qui est lié à un contenu particulier comme l’article sur la bière dans le New York Times, vous pouvez découvrir d’autres journalistes et blogueurs pertinents qui peuvent être ajoutés à vos listes de médias.

Vérifiez les backlinks vers l’URL réelle de l’article et vous trouverez plus de 30 liens :

 J’ai souligné le lien vers “L’une des meilleures brasseries d’Austin a été repérée dans le New York Times“.

Voici une capture d’écran :

Ce type d’article est courant. Un média local pense que le fait qu’une entreprise locale ait fait l’objet d’un article dans un journal national est “digne d’intérêt “.

Une telle couverture secondaire est précieuse pour au moins trois raisons :

  • com établit un lien vers l’article original, en s’assurant qu’un public local soit conscient du succès et en lui permettant d’établir un lien vers l’article original.
  • com donne également un lien éditorial vers Jester King.
  • com publie des liens vers des histoires qu’ils ont déjà écrites sur Jester King.

Un créateur de liens avisé devrait toujours puiser dans cette source de “bonus” de couverture locale et de backlinks lorsque vous obtenez un succès médiatique majeur.

Et bien sûr, cela vous donne un autre journaliste à ajouter à votre liste de médias ; dans ce cas, Arianna Auber. Cliquez sur son nom et Austin360.com vous donne une liste de tous ses articles récents. Vous pouvez voir qu’elle couvre beaucoup plus que des histoires de bière pour le point de vente local :

Mais jetez un coup d’œil à son profil Twitter et vous pourrez voir où se situent ses principaux centres d’intérêt. De plus, elle publie souvent des tweets sur les brasseries dont elle parle :

5. Creusez dans le Clique Hunter pour encore plus d’opportunités médiatiques.

Une question que la plupart d’entre nous détestent de la part d’un client potentiel est :

“Mais avez-vous de l’expérience dans le secteur [insérer le secteur du client] ?”.

Le Clique Hunter est l’outil pour apporter une réponse brillante dans de telles circonstances ! Montrons avec nos 9 sites de brasserie comment vous pouvez devenir un “expert instantané” en matière de link building pour n’importe quel secteur d’activité.

Le Clique Hunter vous montrera :

  • Les sites les plus importants à partir desquels obtenir des backlinks
  • Pourquoi chacun de vos concurrents a obtenu des liens de ces sites importants et tous avec des exemples vivants et des captures d’écran.

Tout d’abord, entrez les 9 domaines et cliquez sur “Compare”

Voici les résultats (notez que la première ligne que vous voyez est notre article sur NYTimes.com) :

Le Clique Hunter rapporte 631 sites qui sont liés à 2 ou plus de 2 domaines que nous avons entrés.

Et l’outil nous permet également de voir les pages réelles pour chaque concurrent. Les chiffres soulignés dans les colonnes de droite sont cliquables et constituent la passerelle vers des informations supplémentaires.

J’ai choisi un exemple pour illustrer, “Imbibe Magazine – The Ultimate Drinks Magazine” (mon point culminant vert).

La première colonne montre que le site a un Trust Flow de 33, et les colonnes suivantes sont des liens en direct vers les pages du magazine. J’ai cliqué sur la 6ème colonne qui ouvre ensuite les liens vers la brasserie Jester King.

Vous remarquez le titre, ”Farmer-Brewers Growing Local Beer” ? Je clique sur le lien et il m’amène directement à la page sur ImbibeMagazine.com :

Je peux alors voir le contexte du lien et comprendre pourquoi le journaliste l’a donné.

Et vous pouvez explorer comment chacun de vos concurrents sont présentés dans Imbibe Magazine.

Cliquez sur les chiffres et vous arrivez aux histoires qui mettent en vedette vos concurrents. Ici, j’ai pris de petites captures d’écran des 7 articles sur Imbibe Magazine :

 

J’ai fait cela pour une seule publication, mais vous pouvez faire l’exercice pour autant de publications que vous le souhaitez. Ceci vous montrera :

  • Les types d’histoires qui font l’objet d’une couverture médiatique pour que vous puissiez améliorer vos propres présentations.
  • Un éventail de journalistes écrivant pour la publication afin que vous puissiez en apprendre davantage sur leurs goûts et leurs aversions individuelles.

6. Automatiser le suivi par la mise en place de campagnes.

J’ai déjà dit que les entreprises qui figurent dans la presse de qualité sont comme des spécialistes des médias et auront probablement une couverture médiatique à l’avenir. C’est pourquoi je les ajoute à une campagne et active des “alertes”.  Cela signifie qu’une fois par semaine, je recevrai un courriel automatique de Majestic me donnant les détails de tous les nouveaux liens que j’ai trouvé pour ces sites dans la campagne.

Voici une capture d’écran de mes campagnes. Vous pouvez voir que j’ai mis en place deux campagnes :

  • “Bières américaines”
  • et “Nouvelles histoires sur les bières américaines”.

Alors pourquoi deux campagnes ?

La première campagne, “Bières américaines” est évidente. C’est ce que n’importe quelle personne sérieuse au sujet de la surveillance de ses concurrents ferait.

Mais la deuxième campagne est un peu inhabituelle mais néanmoins utile. Voilà pourquoi.

J’ai dit plus tôt que les journalistes et les blogueurs écrivaient souvent sur le travail créé par d’autres écrivains ; généralement pour faire des éloges ou pour critiquer. Quoi qu’il en soit, ils entrent dans une sorte de conversation et vous pourriez vous joindre à eux et peut-être obtenir de la publicité vous-même ou au moins commencer une relation avec un journaliste.

J’ai donc mis sur pied une campagne basée UNIQUEMENT sur des articles de qualité sur la bière artisanale. Si j’ai mis sur pied une campagne qui ne porte que sur les nouvelles, je peux recevoir un courriel de Majestic une fois que quelqu’un a un lien vers l’une de ces nouvelles. Cela peut m’amener à des conversations ou des débats au sein du secteur.

J’ai ajouté les URLs que j’avais collecté en faisant des recherches sur cet article (mais bien sûr, je pourrais en ajouter d’autres) :

Assurez-vous d’activer les alertes et vous recevrez des courriels comme celui-ci que j’ai reçu ce matin :

En cliquant dessus, je trouve un écrivain bien établi sur la bière, qui a cité et lié à l’un des articles que j’avais ajouté à la campagne :

C’est une histoire d’actualité qui me donne l’occasion d’échanger avec le blogueur si je le souhaite.

7. Comment extraire des idées d’histoires à partir d’articles de qualité

Il n’y a pas d’outil Majestic pour cette étape, mais cela peut être un fantastique sous-produit du travail que j’ai fait.

J’ai recueilli et lu beaucoup d’articles sur la bière artisanale au cours de mes recherches. Les articles de qualité sont détaillés et souvent le journaliste ne vise qu’à obtenir un certain nombre de mots écrits ; ils doivent atteindre 1400 mots, et non 2000 mots.

Et cela signifie qu’ils ne peuvent pas couvrir tout ce qu’ils ont découvert dans leur recherche. Ainsi leurs articles sont souvent pleins d’idées qu’ils n’ont pas pu développer.

Après avoir écrit et soumis mon article, je prendrai un café (ou peut-être une bière dans ce cas-ci), je passerai en revue mes notes de recherche et je vais les imprimer pour trouver toutes les idées qui pourraient “ressortir”.

Voici quelques phrases que j’ai choisies et qui pourraient m’inspirer :

 

L’inspiration créative est une chose très personnelle et les sujets que j’ai choisis ont enflammé mon imagination. Mais la beauté, c’est qu’on peut s’inspirer différemment du même matériau que j’ai utilisé.

Majestic pourrait-il être le seul outil de relations publiques en ligne dont vous avez besoin ?

Le succès des relations publiques en ligne est quelque chose que l’on attend des créateurs de liens expérimentés d’aujourd’hui et il peut produire d’énormes résultats. Pourtant, de nombreux créateurs de liens n’ont pas une grande expérience des relations publiques, ni l’accès aux bases de données médias coûteuses mises à la disposition des professionnels des relations publiques.

Cependant, comme je l’ai démontré dans ce billet, les outils existants au sein de Majestic offrent amplement l’occasion de trouver des journalistes et des blogueurs, de comprendre quelles approches sont considérées dignes d’être publiées, de surveiller les concurrents et d’établir une stratégie viable de relations publiques en ligne et d’établissement de liens.

Et vous ?

Avez-vous utilisé Majestic pour alimenter vos campagnes de relations publiques ?

Comme toujours, nous vous invitons à partager vos expériences en matière de relations publiques, vos suggestions et vos questions dans les commentaires ci-dessous.


Comments

  • L-agenceweb.com

    Excellent article et superbe méthodologie !
    Vraiment très apprécié et très détaillé.
    Merci pour pour ce partage d’information.
    Par contre , pas toujours évident d’avoir les coordonnées des vrais journalistes…

    April 17, 2018 at 4:52 pm

Comments are closed.

THANK YOU!
If you have any questions in the meantime, please contact help@majestic.com
You have successfully registered for a Majestic Demo. A Customer Advisor will contact you shortly to schedule a suitable time to connect.