Plus votre présentation de lien sera persuasive, plus un éditeur sera susceptible de vous donner ce que vous voulez, un lien juteux. Mais pour que cela arrive, il doit y avoir une interaction humaine entre la personne à la recherche du lien et la personne préparée à donner ce lien. C’est peu probable que vous soyez capable de trouver la vraie nature de cette interaction mais vous pouvez la deviner en regardant la “source de l’URL” et “l’URL cible” dans Majestic.

Nous pouvons utiliser des devinettes pour améliorer nos chances de succès. Majestic est un super outil pour comprendre ces interactions. Chaque résultat dans l’onglet Backlinks est une “fenêtre” sur la transaction impliquée.

Illustrons nos propos avec un exemple.

Je lis beaucoup de publications business en ligne et papier au quotidien et j’apporte une attention particulière aux publications qui offre des “liens éditoriaux”. J’ai toujours envie de comprendre de quoi traite l’article et pourquoi le journaliste a décidé d’écrire sur le sujet et de lui accorder un lien. Et particulièrement, je souhaite comprendre ce procédé lorsque le lien pointe vers du contenu profond sur le site plutôt que juste vers la page d’accueil. Pour moi, c’est un projet de recherche sur la durée et si j’ai un peu de temps libre, je choisi quelques exemples et regarde dans Majestic pour voir ce que je peux trouver.

Hier après-midi, un client a repoussé un rendez-vous de 30 minutes et j’ai eu la chance de faire quelques recherches. Trop court pour commencer quelque chose de nouveau mais trop long pour me tourner les pouces. J’ai donc ouvert mon abonnement digital aux derniers billets sur Inc Magazine ; ma lecture business préférée car elle se concentre sur les histoires de personnalités avec émotion et offre des révélations personnelles.

Je suis tombée sur cette histoire dans le magazine sur Amy’s Kitchen [http://amys.com], initialement une petite entreprise tentant de financer les frais de scolarité d’Amy mais qui est en réalité devenue une entreprise valant un demi-milliard de dollars et ayant réussi à éviter le rachat et à rester proche de ses valeurs, à la différences de nombreux concurrents.

J’ai pensé que jeter un coup d’oeil rapide à l’entreprise pourrait valoir le coup. Amy’s Kitchen a un bon profil de lien :

Ce qui est remarquable est la qualité de ces liens. Il y a deux choses en particulier que je peux connaître de ces backlinks :

  • L’identité des journalistes ou blogueurs ayant écrit sur l’entreprise ;
  • Les articles eux-mêmes citent souvent d’autres entreprises de nature similaire.

Des liens comme celui-ci du New York Times :

L’article dans le New York Times raconte une histoire sur comment les puristes de l’alimentation bio s’inquiètent de l’influence de grandes entreprises (en anglais pour le moment). De nombreuses entreprises d’alimentation bio ont démarré comme Amy mais ont été racheté par de grandes entreprises. Cependant, Amy’s Kitchen et quelques autres ont refusé d’être racheté. L’interaction humaine entre Amy’s et le journaliste est claire : ils partagent la même passion.

Comme rapporté dans Inc Magazine, Amy’s Kitchen raconte :

“ Toutes les grandes entreprises alimentaires ont à un moment ou un autre fait une offre ou montré un intérêt. Mais nous avons toujours su que nous voulions rester privé et familial”.

Le journaliste partage la même vision :

Ces dernières années, les standards fédéraux sur le bio sont passés au premier plan, des corporations agro-alimentaires géantes ont avalé la plupart des entreprises d’alimentations bio du pays. Des ingrédients purs, produits localement dans des petites fermes familiales ? Il n’en existe plus tellement.”

Quatre autre entreprises partageant la même éthique sont mentionnées dans l’article :

Ces entreprises sont fortes, des entités indépendantes d’esprit qui partagent les vues d’Amy’s et du journaliste. Ils sont ainsi susceptibles d’avoir des liens de blogueurs et sites web engagés et influents et devraient fournir une veine riche de prospects de lien :

Pour aller plus loin, j’ai ajouté les sites au panier et je les ai ensuite envoyé vers le Clique Hunter. Voici les résultats :

Normalement, 4 domaines auraient été suffisant pour me donner de bons résultats dans le Clique Hunter. Dans ce cas précis, la qualité des prospects trouvés est haute. Je vais mettre cela sur le dos de la qualité des entreprises que j’ai sélectionné. De plus, dans le Clique Hunter, il y avait 10 pages de résultats de prospects qui liaient aux 4 domaines, plus que je ne l’aurais pensé.

Pour finir

Cet exercice simple a produit des résultats très qualitatifs même si j’ai seulement basé mon travail sur 4 domaines. Je pense que c’est parce que :

  • L’entreprise elle-même a une forte éthique ;
  • Les journalistes et les blogueurs qui ont écrit à leur propos ont une forte éthique ;
  • De plus, les personnes ayant liées à ces sites sont susceptibles d’avoir la même éthique.

Ce test et cette analyse ont été réalisé rapidement mais m’ont laissé perplexe. Se concentrer seulement sur des entreprises ayant une forte éthique et les utiliser dans le Clique Hunter est-il un modèle pour explorer une niche en particulier ?

Save


THANK YOU!
If you have any questions in the meantime, please contact help@majestic.com
You have successfully registered for a Majestic Demo. A Customer Advisor will contact you shortly to schedule a suitable time to connect.