La semaine dernière, nous avons mené des recherches sur les extensions de nom de domaine (TLDs). L’équipe chargée des études sur les données a analysé certains des domaines individuels ayant connu le plus fort développement au cours de 2016.

2016 : les données sur les domaines

Plongeons-nous dans les données de l’index Majestic. Les nombreux backlinks inclus dans les 10 premiers domaines comprennent évidemment les sites les plus importants, mais on y trouve également quelques surprises.

 

table-1
Tableau 1: Plus grande augmentation des backlinks

 

La présence de tinyurl.com n’est pas surprenante car ce site a pour vocation de faciliter la circulation les liens. D’autres sites très connus y figurent, notamment Facebook, Twitter, Google, YouTube et Instagram. Les autres sites sont moins renommés. qq.com et longhoo.net sont tous les deux des sites d’actualités en chinois. À la 5ème place, waw.pl ressemble à un suffixe public, mais il s’agit en fait d’une société d’hébergement destinée aux sites Web situés en Pologne. Un site crée la surprise : manualsonline.com, spécialisé, comme son nom l’indique, dans l’hébergement en ligne de manuels d’instruction.

Si l’on examine l’augmentation des domaines de référence au cours des 12 derniers mois, les 10 premiers se présentent comme suit :

 

Tableau 2 : Plus grande augmentation des domaines de référence
Tableau 2 : Plus grande augmentation des domaines de référence

 

Cette liste inclut les moteurs de recherche, les réseaux sociaux et les sites liés à l’enregistrement des noms de domaine et à l’hébergement. « whoisprivacyprotect.com » n’est pas une question mais un service permettant aux individus de supprimer leurs données personnelles des bases de données « whois » pour un domaine particulier.

Nous pouvons considérer les domaines de référence comme étant le nombre de personnes publiant des liens sur un site, et les backlinks externes comme étant le nombre de liens publiés. Si un site est mieux classé dans la liste des backlinks externes que dans celle des domaines de référence, c’est que moins de personnes publient des liens vers le site, mais que celles qui le font publient un nombre de liens plus important.
tinyurl.com en est un bon exemple. Le nombre de domaines de référence a baissé, ce qui suggère que le nombre d’utilisateurs actifs du service a sans doute également baissé, mais que leur utilisation est plus fréquente.

Autres minimiseurs d’URL

4 autres minimiseurs d’URL figurent parmi les 1000 premiers domaines :

 

Tableau 3 : Autres minimiseurs d'URL parmi les 1000 premiers
Tableau 3 : Autres minimiseurs d’URL parmi les 1000 premiers

 

Aucun de ces sites ne figure parmi les 1000 premiers pour les domaines de référence, et la situation est donc comparable à celle de tinyurl.

Autres aspects à prendre en compte

La 18ème plus forte augmentation parmi les domaines de référence est celle d’ascii.co.uk, un site disposant d’un tableau de caractères ascii mais qui n’est en fait qu’une importante collection d’images ascii. Une grande partie de ces liens proviennent de *.ascii.uk, un site sur lequel chaque sous-domaine affiche une image ascii différente et renvoie à ascii.co.uk (au total, 317 160 liens sur 321 131 proviennent d’ascii.uk, et par conséquent, bien que l’on compte beaucoup de domaines de référence, il n’existe que 817 adresses IP de référence).

Tous les sites issus des domaines à la croissance la plus rapide présentaient un Trust Flow modéré à élevé, ce qui contraste avec les augmentations de pourcentage, que nous allons examiner ensuite.

Augmentation de pourcentage des domaines de référence

Les résultats sont très différents lorsque nous regardons les augmentations de pourcentage plutôt que les augmentations absolues :

 

Tableau 4 : Augmentation de pourcentage des domaines de référence
Tableau 4 : Augmentation de pourcentage des domaines de référence

 

7 des 10 domaines sont des universités. L’un d’entre eux (mm1314.org) est un site de santé, de beauté et d’actualités. Les deux autres sont probablement des portails anti-spam. Tous les domaines sont basés en Chine ou à Hong Kong, ce qui suggère que le chinois est la langue à la plus forte croissance sur Internet.

Pourcentage d’augmentation des backlinks

table-5

L’examen de l’augmentation des backlinks nous révèle un ensemble de résultats bien plus international issu de l’Europe, des États-Unis et de l’Asie. Tous les domaines ci-dessus ont connu une augmentation supérieure à un million de pour cent au cours de l’année (précisément un facteur de x15 000 à 170 000).

Aucun de ces domaines n’est nouveau. Mis à part « korizola.pl », qui est apparu pour la première fois en janvier, tous les autres ont été observés il y a plus d’un an. L’examen de l’historique des backlinks de ces sites nous révèle qu’ils ont commencé à un niveau faible et se sont développés rapidement au cours de l’année.

 

backlinks-reviewed

 

Les trois domaines « .pl » résolvent une adresse IP située en France. Ils ont tous connu une croissance similaire au cours de la même période, ce qui pourrait indiquer qu’ils ont fait partie de la même campagne de création de liens. Étant tous enregistrés auprès de la même société de référencement située en Pologne, avec beaucoup de backlinks en commun, ils font très certainement partie du même réseau de liens.

 

backlinks-reviewed-1

 

Conclusion

Sans surprise, les sites ayant obtenu le plus de backlinks ou de domaines de référence figurent déjà parmi les plus importants d’Internet. Il est plus difficile de tirer des conclusions en mesurant la croissance des pourcentages, car cela favorise toujours les domaines qui commencent modestement.

Nous avons sans doute eu de la chance en repérant 3 domaines issus de la même campagne. Notre base de données compte 1,25 milliards de domaines, et il nous serait difficile de parcourir la liste en cherchant des domaines présentant des caractéristiques similaires.

Save

Save

Save


THANK YOU!
If you have any questions in the meantime, please contact help@majestic.com
You have successfully registered for a Majestic Demo. A Customer Advisor will contact you shortly to schedule a suitable time to connect.